road trip en Ecosse

Le récit de nos road-trips en autonomie
Avatar du membre
Charly
Administrateur du forum
Messages : 8991
Enregistré le : 05 mars 2013, 22:54
Localisation : Chalon sur Saône, Bourgogne

Re: road trip en Ecosse

Message par Charly »

T'es pas le seul... :siffle:
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)
:chut:

Avatar du membre
LOLOMECANO
Messages : 1131
Enregistré le : 16 mars 2014, 20:29
Localisation : Arzal 56 Morbihan

Re: road trip en Ecosse

Message par LOLOMECANO »

C'est toujours comme ça, sur les blogs . C'est antéchronologique !

Avatar du membre
FredM
Messages : 157
Enregistré le : 21 août 2013, 16:00
Localisation : Ville d'Avray (92)
Contact :

Re: road trip en Ecosse

Message par FredM »

@omathou, merci pour le retour. Mdr sur l'ordre de lecture !
Sinon, ma persévérance a connu quelques...doutes et j'ai bien failli arreter a mi parcours (arrivé à Cambridge). :nono:
Je vais rédiger prochainement une feuille sur ce passage sensible...
A+
Fred
http://www.facebook.com/monobecane" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.mamob.jimdo.com" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.mamob.over-blog.com" onclick="window.open(this.href);return false;
Pourquoi réinventer la roue ? :merci:

Avatar du membre
Flyman
Messages : 542
Enregistré le : 21 juil. 2014, 20:45
Localisation : Soubise (17)

Re: road trip en Ecosse

Message par Flyman »

Bonsoir, je viens de te lire, je comprend tout a fait ce qui a pu créer se doute en toi.

Ce qui est positif, c'est que tu ai pris une décision courageuse.

Dans tout voyage, lorsque l'on est seul, il faut une grande force de caractère pour persévérer et mener a bien son chemin.

On garde toujours un souvenir de ce moment délicat, mais aussi une motivation pour faire plus de choses dans sa vie.

Très beau voyage, ton carnet de route est très plaisant a lire ... :super:

Flyman
Roule en 2T, tout le temps ... AV78, SP94TT, SP98, 99Z, 125GT, 125RDX, 125LT3, 125MTX :moto: 125 Twin :langue:

Avatar du membre
LOLOMECANO
Messages : 1131
Enregistré le : 16 mars 2014, 20:29
Localisation : Arzal 56 Morbihan

Re: road trip en Ecosse

Message par LOLOMECANO »

Partir seul c'est souvent l'aventure, on peut avoir des doutes sur ses capacités à continuer et avoir des moments de solitudes !

Mais partir à plusieurs ce peut être la mésaventure ... :hum2:

Lorsque je suis parti pour l'Irlande en juillet 1977 avec deux amis, en bicyclette Motobécane , on fait Paris Boulogne/sur mer, le Ferry direction Folkestone
Puis on est parti vers l'ouest Brigthon, Portsmouth, salisbury, bath, bristol . On devait prendre le bateau quelques part sur la cote ...
Nous n'y sommes jamais arrivé, mes coéquipiers ont renoncés, j'ai été obligé de les suivre, je n'aurais plus eu de tente ni de matériel ...

Du coup, les deux copines qui nous attendaient la bas ne nous ont jamais vu arriver ! :rougefaché:

red poire

Re: road trip en Ecosse

Message par red poire »

Eh oui, finalement l'humain pourrait être plus sensible que la machine...aventure intéressante quant on se retrouve face à soi même et ce road trip plein de decouvertes...
Merci à toi .
Fait nous un p'tit compte rendu des points faibles et forts de la mob sur ce genre de long trajet ;)

Avatar du membre
FredM
Messages : 157
Enregistré le : 21 août 2013, 16:00
Localisation : Ville d'Avray (92)
Contact :

Re: road trip en Ecosse

Message par FredM »

Bonjour à tous,

De retour chez moi, la boucle est bouclée. Je fais un copier/coller de ce que je viens de publier sur le blog.
Merci pour votre soutien et commentaires à tous. :super:
A+
Fred

*******************************
J1 / J18 : épilogue
Publié le 19 Mai 2016
ROAD-TRIP du 1er mai au 18 mai 2016. Près de 3100 km sur 16 jours effectifs de route, soit 200 km/jour en moyenne

Pour un premier road-trip, j'estime avoir eu pas mal de chance sur les points suivants:
.

* la météo : à part quelques heures de brouillard "perlant" du côté de Douvres, pratiquement aucune pluie. Je n'ai sorti le P4 (pantalon de pluie par précaution) que deux fois et pour quelques heures uniquement. En allant en Grande-Bretagne et de surcroit ciblant l’Écosse...ce n'était pas gagné d'avance !

Par contre, beaucoup de vent latéral et de face.

Autre point positif, en cette saison les jours sont longs, ce qui est aussi très agréable quand on a de la route à faire ou un campement à chercher !

- la mobylette : j'aime son rythme pépère qui permet de profiter du paysage en prenant son temps (surtout en montée!...). D'un point de vue mécanique, si nos mobylettes sont bien entretenues, leur grand âge ne les met jamais à l'abri d'une panne. Mais d'un autre côté, vu ce même grand âge, les éléments de mécanique ne sont pas encore trop sophistiqués et laissent une autonomie pour la réparation, même pour les non spécialistes comme moi.

La Monobecane : globalement aucun pépin mécanique, juste quelques réglages et entretiens indispensables et normaux vu le nombre de km parcourus. Je suis parti avec une fuite au décompresseur et revenu... avec !

Aucune crevaison, en dépit de nombreux km parcourus sur les bas-côtés réputés récolter les cochonneries de la route !

- la formule d'hébergement en demandant l'hospitalité. Certainement le moyen au potentiel le plus riche en matière de relation, mais assez anxiogène quand en fin de soirée on reste bredouille sans plan B (relation, hôtel ou B&B)...Voir J4.01 the shadow page.

C'est pour cela que je souligne la grande hospitalité des membres du forum UK Motobecane. J'ai passé de bons moments fraternels avec ceux qui m'ont hébergé.

- le Royaume-Uni : force m'est de reconnaitre que pour les 2 roues, la vie est plus agréable de l'autre côté du Chanel...Probablement lié au "fair-play" britannique, mais plus certainement à leur code de la route beaucoup plus strict que le notre en matière de "relation" entre voitures et 2 roues.

Sur une route à 2 voies dans le même sens, le véhicule doublera sur la file de droite, sans jamais empiéter sur la file de gauche (...je rappelle que l'on roule à gauche !). Tout le monde joue le jeux, y compris les camions... du moins les britanniques mais pas les "maudits français"!

Avec une seule voie, les voitures resteront patiemment derrière en attendant une ligne droite propice.

C'est la bonne surprise de ce road-trip outre Manche !

Ce qu'il faut aussi savoir c'est que toutes les routes sont autorisées pour les mobylettes (les Axx ou Bxx), sauf les autoroutes les Mxx, comme Motorway (Autoroute pour nous).

Au final, je préfère les Axx, souvent 2x2 voies, car elles sont donc très sures pour la conduite, même si la première fois en sortant de Douvres, je m'attendais au pire ! Certes pas aussi pittoresque qu'une voie unique de campagne, elles sont cependant....mieux entretenues, sachant que l'ennemie redoutable est le nid de poule en embuscade !

La conduite à gauche pour un 2 roues n'est pas un soucis. Pour les rond-points, il faut juste ne pas oublier de regarder à droite...J'ai du freiner dur à quelques reprises pour m'arrêter à temps et céder le passage à une voiture vue au tout dernier moment. D'où l'intérêt de faire savoir clairement que l'on est français par quelques auto-collants bien placés !

A l'anglaise, dès qu'un véhicule est sur le point de s'engager au loin...on regarde, on attend et on cède le passage. A la française, on regarde et on passe largement puisqu'il y a le temps. A l'italienne....on passe largement puisqu'il y a le temps ! :)

Piétons et 2 roues sont ici respectés. En contrepartie, il n'est pas trop bien vu de remonter entre les files de voitures ou le long du trottoir...Mais comme dans de nombreux petits bleds il y a un seul carrefour central, cela génère très vite des bouchons, patiemment gérés par le flegme britannique !

Mes réflexions sur l'équipement de la Monobecane :
S'il est prévu de rouler plus de 1000km, prendre une bombe d'huile pour la chaine...au risque d'aller vers de sérieux problèmes, .... comme j'ai failli !

Aucun problème de bougie. Je suis parti avec 3 bougies de rechange et Marc (J6) m'en a donné 3 autres, quand celle du départ, celle de tous les jours et loin d'être neuve...une KWAS 755 de 35 ans, a aussi fait l'arrivée sans problème !! A chacun de voir...

Éclairage: j'ai toujours roulé avec les feux allumés sans griller une seule ampoule. Des 12v, en 5A, juste pour être vu....pas pour rouler en pleine nuit !...

Gestion de l'essence : le réservoir de 3,4 litres est peu généreux et même avec mes 2 litres d'appoint, j'ai failli par 2 fois tomber en panne sèche en traversant les parc naturels (mauvais calcul de ma part). Cependant, pour des pays d'Europe de l'ouest avec un maillage correct de stations services, c'est jouable sans passer au bidon de 5 litres. On gagne quand même 3kg !

Gestion de l'huile 2 temps : je suis passé à la 100% synthétique, pour un mélange à 2% (environ...) J'ai consommé 1L pour 2000km. J'ai pris un bidon d'1L que j'ai réapprovisionné sur la route du retour.

Gestion de l'eau (pour boire): 1L dans un bidon d'huile recyclé/nettoyé et identique à celui de l’huile 2 temps (mais blanc...pour ne pas se tromper!!) pour faciliter le stockage (voir photos).

Implantation des liquides entre la selle et la caisse : 4 litres au total, bien sanglés
Implantation des liquides entre la selle et la caisse : 4 litres au total, bien sanglés
Implantation des liquides entre la selle et la caisse : 4 litres au total, bien sanglés
La pièce improbable et qui manque...A la faveur du nettoyage du carburateur (J3 à Londres) je l'ai mal (ou carrément oublié) serré sur la pipe. Je m'en suis rendu compte après une centaine de km...en arrivant chez Will, mais la vis BTR était partie....Vu l'accessibilité, c'est ce qui est de plus pratique la BTR pour fixer le carburateur....mais où en trouver une sur place ?....Dans mon cas, c'est Will qui m'hébergeait et qui m'a dépanné...



Sans regret, (mais 2 jours avant le départ...) j'ai renoncé aux sacoches sur la fourche avant pour l'inconfort de conduite lié au poids. J'avais juste une bâche et le pantalon de pluie, roulés ensemble et sanglés sur le garde-boue. Pour ceux qui osaient me jeter un œil furtif (quelle impudence ! ...), j'ai remarqué que cette simple bâche roulée et installée sur la roue avant permettait de me distinguer du banal livreur de pizza avec sa caisse derrière !!



La gestion du courant (220V) est un point important, pour recharger le téléphone qui fait GPS, ainsi que la tablette...pour alimenter le blog !

J'avais un chargeur USB, logé derrière le phare et branché sur l'allumage. Il faisait le job pour charger le téléphone "seul" hors connexion, mais dès que le GPS était activé, il n'était plus assez puissant pour permettre la charge. Avec un peu plus de puissance ce serait idéal !

Depuis cette escapade, je ne rentre plus dans un fast-food ou un bar/restaurant, sans repérer les tables proches d'une prise électrique...et elles ne sont pas nombreuses !

Pour le UK, j'avais pris un abonnement Giffgaff, full data, phone et SMS. Pratique pour Google Maps et GPS. Même s'il y a des GPS hors connexion, avec connexion, c'est plus rapide...mais pas avec Giffgaff, "forget it !"



La selle a été rembourrée par un coussin (genre coussin carré qui va sur le canapé). Je portais aussi un short de cycliste, offert par une charmante admiratrice... La bonne nouvelle c'est que si effectivement après quelques heures de route, on a mal aux fesses, cela ne dure pas. Une halte, quelques pas pour se dégourdir les jambes, et c'est reparti pour quelques heures de conduite !



J'avais installé une béquille latérale et c'est une bonne option. En raison du poids de la caisse arrière, la manœuvre de la béquille centrale est difficile et trop éprouvant, tant pour le conducteur que pour la béquille. Elle prend déjà assez cher sur le ferry quand la mob est sanglée ... J'ai donc utilisé très souvent la latérale (que j'ai transformée et installée à droite, car le bras de suspension y est immédiatement rectiligne et cylindrique).



Les manchons de poignées : après essais infructueux avec des prototypes "maison", j'ai utilisé ceux que j'avais, sans trop de conviction. Je leur reprochais d'être trop petit pour pouvoir être enfilés avec les gants. Au final, j'ai roulé sans gants de cuir, juste une paire de gants de soie et c'est super pratique à l'occasion des nombreux arrêts, carte/itinéraire, essence, pipi...bref on est plus libres !





Béquille latérale à droite
Béquille latérale à droite
Bilan étapes et consommation :
Au total, près de 3100 km sur 18 jours de voyage, dont 16 de route effective, soit une moyenne 200 km/jour de route.

J'ai brûlé au total 1,5 L d'huile 2T, 100% synthétique et environ 75 litres d'essence.

Ma consommation a été d'environ 2,4l/100, avec un moteur AV10 équipé d'un carburateur Dellorto SHA 15/15.

En dehors des démarrages et des montées où je mettais plein gaz, je conduisais plutôt en sous-régime, à moins de 2/3 de la capacité de rotation de la poignée des gaz, genre pépère !. Ca devait faire un peu plus de 40km/h.

Bilan étapes
Bilan étapes


Remerciements :


Je remercie ma famille qui a fait preuve de patience ces derniers mois aucours desquels j'ai passé une bonne partie de mon temps libre dans le garage à préparer la Monobecane, ou à cogiter sur la meilleure option du moment...



Je remercie mes amis et collègues pour leur soutien et encouragements. Une mention spéciale pour Cédric qui m'a habillé de pieds en cap avec son équipement "d'ancien motard" : même avec une modeste mobylette, la protection du pilote est importante et cet équipement de pro (blouson Bering, étanche et coqué, chaussures souples et étanches...) est pour moi une découverte (je pense à investir...).



Je remercie les membres des forum dédiés aux mobylettes, tant français que britannique, pour leurs conseils et soutien, tant avant que pendant l'aventure !

Un grand merci aux quelques road-tripeur confirmés que j'ai rencontrés pour certains et qui m'ont aidé et communiqué le virus. Une mention particulière pour Benoit Denieulle, vendéen que j'ai eu plaisir de voir cet été et dont les récits ont contribué à faire émerger en moi ce projet.

http://www.deniol.com/photos_4861.htm

De plus, avec le même type de mobylette que la Monobecane, il aussi rallié le Loch Ness, quelques années auparavant et pris la photo sous le même panneau ! Juste improbable ! D'après la végétation, je dirais qu'il y était vers juin/juillet...





7 ans d'écart entre ces 2 photos ! On attend la relève ...
7 ans d'écart entre ces 2 photos ! On attend la relève ...
7 ans d'écart entre ces 2 photos ! On attend la relève ...
Pour finir, encore désolé de n'avoir pu répondre aux nombreuses réactions via facebook, le blog ou même SMS. Mais un grand merci d'avoir continué à réagir : soyez assurés que leur lecture m'a été d'un grand réconfort !

Bonne route à tous et pour la dernière fois... "bonjour chez vous !"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prisonnier
http://www.facebook.com/monobecane" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.mamob.jimdo.com" onclick="window.open(this.href);return false;
http://www.mamob.over-blog.com" onclick="window.open(this.href);return false;
Pourquoi réinventer la roue ? :merci:

red poire

Re: road trip en Ecosse

Message par red poire »

Donc, ton vario a bien tenu. Manque de graissage , peut être....
Merci pour le retour d’expérience, cela permettra à ceux qui voudront entreprendre ce genre de road trip de se préparer :merci:

Avatar du membre
Charly
Administrateur du forum
Messages : 8991
Enregistré le : 05 mars 2013, 22:54
Localisation : Chalon sur Saône, Bourgogne

Re: road trip en Ecosse

Message par Charly »

Pari tenu, bravo! :youp!
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)
:chut:

Avatar du membre
SansNom
Messages : 201
Enregistré le : 02 mai 2016, 20:21
Localisation : STRASBOURG

Re: road trip en Ecosse

Message par SansNom »

Bravo à toi !

J'ai beaucoup de respect pour les gens qui se lancent dans des aventures assez périlleuses comme celle ci, en tout cas ça me motive à me lancer aussi un jour. :moto:

Répondre

Retourner vers « Carnets de voyages »