Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Central moteur, allumage, embrayage, carburation etc...
Répondre
Avatar du membre
Charly
Administrateur du forum
Messages : 7893
Enregistré le : 05 mars 2013, 22:54
Localisation : Chalon sur Saône, Bourgogne

Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Charly » 18 mars 2013, 12:22

Salut à tous! :hello:

Voici quelques astuces pour refaire un moteur AV7.
Sur les photos, il s'agit d'un moteur d'AV 89 balancier/SP50 mais le principe est exactement le même pour toutes les mobs avec ou sans variateur.

Avant de commencer:
Il est recommandé de disposer d'une boite à outils classique et de quelques outils spécifiques:

Image

• Un arrache pour variateur/came d'allumage
• Un bloque piston (à défaut, un morceau de cordelette peut dépanner)
• Un jeu de cales
• Des pinces à circlips
• Une pige de calage
• Un arrache roulements
• Une bague de centrage des induits
• Un outil de pose des joints spi
• Un rodoir à cylindre

Au niveau des consommables, il faut prévoir :
• Une pochette de joints
• Un jeu de roulements + spi
• Une bougie neuve
• Un condensateur et des rupteurs
• Un jeu de segments
• Une cage à aiguille d'axe de piston et une de variateur

Une fois qu'on a réuni tout ça, on peut attaquer. Image

Voilà un moteur tel que démonté sur une AV89 de 1961: à bout de souffle et bien dégueu. :-/

Image
Image
Image

On commence par le démonter intégralement afin de lister les pièces à changer.

Image

A ce stade, on commence par vérifier les points suivants:
• État du chrome dans le cylindre
• État et jeu du piston
• Jeu du vilebrequin et état du pied de bielle.

En fonction du diagnostique, on remplace ce qui doit l'être.

Étape suivante, le décrassage de toutes les pièces:

On commence par ramollir la crasse carbonisée dans un bain de pétrole:

Image
Et après avoir bien brossé, la différence commence à se voir:

Image

Ici, il s'agit d'un moteur destiné à un bécane dans son jus, donc il ne doit pas paraitre trop neuf. Selon le degré de finition désiré, vous pouvez aussi le décrasser en le faisant bouillir avec de la lessive:

Image
Image

Et aussi le microbiller à la bille de verre + peinture haute température:

Image

Quand toutes les pièces sont propres, c'est déjà plus agréable: :)

Image
Image

S'il n'est pas à changer, on passe ensuite à la remise en état du piston.
On commence par nettoyer ses gorges de toute trace de calamine (si on n'a pas l'outil spécifique, un morceau des anciens segments fait très bien l'affaire ;) )

Image
Image

Si l'on souhaite optimiser le fonctionnement du moteur, on fait aussi sauter les deux barrettes afin d'améliorer le remplissage.

Image
Image
Image

On toile ensuite le piston au papier de verre fin, pour retenir le film d'huile.

Image
Image

Et on polit la calotte pour éviter que la calamine n'accroche trop vite:

Image

Étape suivante: la modification des carters pour passer les joints spi par l'extérieur.
Cette opération n'est pas indispensable mais elle ne présente que des avantages: en cas de fuite il sera possible dee remplacer le joint défecteux sans démonter tout le moteur.
Les derniers carters AV7 produits par MBK sont d'ailleurs moulés comme ça.

Voilà comment procéder:

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Si l'on souhaite faciliter un nettoyage ultérieur du moteur, une couche de peinture pour jantes auto simplifiera grandement l'opération:

Image

Passons maintenant au remontage du bas moteur:

Image
Image

Il arrive assez fréquemment qu'une usure des soies de vilebrequin empêchent les roulements de tenir. Si le vilo est en bon état, on peut le prolonger pour un tour de plus:

Image
Image

Il faut également surfacer tous les plans de joints afin d'assurer une étanchéité optimum:

Image
Image

Pour l'embase du cylindre, j'utilise un vieux plateau à fromages recyclé maison: :mrgreen:

Image
Image
Image

Voilà le résultat:

Image

On passe ensuite au remontage du vilebrequin:

Image
Image
Image

Si l'on a pas fait la modif' pour le passage des spi, il faut passer les carters au four à 80° pour qu'ils se dilatent et laisser le vilebrequin 24 heures au congélateur pour qu’il se rétracte. En principe ça rentre sans forcer. ;)

Image
Image

Pour assurer l'alignement des carter avec le cylindre; on commence par positionner les boulons sans les serrer, puis le cylindre.

Image
Image

On serre très légèrement la culasse et on vérifie que ça n'a pas bougé:

Image
Image

Puis, les boulons de carters en partant du centre.

Image

Voilà:

Image

On serre ensuite les carters à 1KG.

Image
Image

Pendant que les carters sont chauds, on en profite pour centrer le vilebrequin. Cette opération est très importante pour éviter un frottement ultérieur du volant magnétique ou du variateur.

Image
Image

Dernière étape avant le remontage du haut moteur, on ébavure le joint de carter:

Image
Image

On pose ensuite le joint d'embase préalablement enduit de pâte à joint:

Image
Image

On passe un coup de rodoir dans le cylindre pour que le film d'huile arroche bien et on sélectionne des segments avec un jeu à la coupe de 0.15 mm.

Image
Image

On peut maintenant remonter le piston:

Image
Image
Image
Image

Pour le rodage de la soupape, un tournevis à embouts amovible et de la pâte à polir font très bien l'affaire (à défaut on peut se débrouiller avec du dentifrice)

Image
Image

Puis, remontage de la culasse en serrant à 1,5 KG

Image


Vient maintenant une opération délicate: le montage des spi:

Il faut commencer par mettre un bout de scotch sur la gorge de vilo afin d'éviter qu'une lèvre du joint se déchire au montage et enduire la portée des spi de pâte à joint. Elle servira de lubrifiant pour l’emmanchement du spi et assurera sa parfaite étanchéité en séchant.

Pour les enfoncer, j'utilise un tube de selle pile au diamètre des joints et un maillet.

Image
Image
Image
Image

Voilà le résultat si on s'applique bien:

Image

Le central moteur étant terminé, occupons nous maintenant de l'allumage:
On commence par remonter ses fixations à la pâte à joints pour éviter toute prise d'air:

Image

On n'oublie pas le joint torique qui évitera que de l'huile coule dans l'allumage en cas de fuite au spi, ni le joint papier destiné à rompre le pont thermique avec le moteur et évite aux bobines de griller.

Image

A ce stade, l'idéal est de monter un condensateur auto-cicatrisant de ce type: viewtopic.php?f=23&t=8

Image

On passe ensuite au centrage des induits avec la bague spécifique. A défaut on peut le faire aussi avec le volant magnétique et en mettant de la craie sur les bobine, puis en rectifiant jusqu'à ce que ça ne frotte plus.

Image

On remonte la platine:

Image

Puis, réglage de l’écartement des rupteurs à 0.35 mm.

Image

On passe ensuite au calage de l'avance en utilisant cette méthode et ces valeurs:

Image
Image

Voilà le résultat:

Image

Le remontage de la pie d'admission ne pose pas de problème particulier, il faut juste penser à étanchéifier à la pâte:

Image

Concernant le remontage du variateur:
Ne pas oublier de graisser le canon de la joue mobile ainsi que la cage à aiguille et ajuster l'épaisseur des rondelles /entretoises afin d'obtenir un jeu minimum.

Image
Image

Au moment de remonter les circlips: bien faire attention à leur sens de montage.
L'arête vive se positionne toujours vers l'extérieur, autrement le circlip risque de sauter quand le moteur tournera.
Regardez bien la différence:

Image
Image

Reste à remonter le pot d'échappement.

Image

On commence toujours par resserrer l'écrou d'échappement et seulement après, on s’occupe du tube de pot.
Autrement, on a toutes les chances de foirer le filetage en aluminium du cylindre... :/

Image
Image

Et voilà, notre brave moulin est reparti pour un tour! :)

Image
Image
Image
Image

Selon le degré de finition extérieur et les modèles de moteurs, ça peut aussi donner ceci, mais le principe reste identique.

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Il y a bien sûr d'autres façons de s'y prendre pour arriver au même résultat, mais comme ça je vous assure que ça marche. :super:
Un des moteurs que j'ai remonté selon cette méthode ayant même parcouru 11 000 km sans aucune intervention! :)

En espérant que ça puisse vous être utile, si vous avez des questions n'hésitez pas...
@+, Charly ;-)
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)
:chut:

szwhip's

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par szwhip's » 18 mars 2013, 12:41

« Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu » devise Shadok :amen:

Avatar du membre
Charly
Administrateur du forum
Messages : 7893
Enregistré le : 05 mars 2013, 22:54
Localisation : Chalon sur Saône, Bourgogne

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Charly » 18 mars 2013, 13:13

C'est surtout que j'ai jamais pensé à prendre de photos... :-|
Ou plus probablement que mon ordi les a cachées rien que pour m'emmerder... :grr:
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)
:chut:

Debylette

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Debylette » 18 mars 2013, 13:30

szwhip's a écrit :« Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu » devise Shadok :amen:
Veni, vidi, vici :malin1:
Je suis venu nettoyer les toilettes d'après Desproges....(Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis)

(j'avais envie de faire mon cultivé...)

Avatar du membre
pétarou44
Messages : 1565
Enregistré le : 10 mars 2013, 21:59
Localisation : haute goulaine 44

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par pétarou44 » 18 mars 2013, 15:01

super tuto
j'ai bien aimé la rectification du plan de joint cylindre a la française monsieur ( le bon vieuxplateau a fromage ::d )
pascal

Avatar du membre
Christophe44
Messages : 509
Enregistré le : 06 mars 2013, 12:23
Localisation : 44300 Nantes
Contact :

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Christophe44 » 18 mars 2013, 15:28

C'est génial Charly, j'espère que ma prochaine fois avec un AV7 se passera mieux que la première (c'était un AV35 aussi :langue2: )

Par contre, tu ne parles pas du polissage de l'intérieur de la culasse, ni du rodage de la soupape du décompresseur ni siège de décompresseur. C'est que tu ne fais rien à ce niveau là? :)

Avatar du membre
Charly
Administrateur du forum
Messages : 7893
Enregistré le : 05 mars 2013, 22:54
Localisation : Chalon sur Saône, Bourgogne

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Charly » 18 mars 2013, 16:27

Christophe44 a écrit : Par contre, tu ne parles pas du polissage de l'intérieur de la culasse, ni du rodage de la soupape du décompresseur ni siège de décompresseur. C'est que tu ne fais rien à ce niveau là? :)
Comme pour l'alignement des carters, les photos sont paumées quelque part sur l'ordi... Je complèterai quand je les retrouverai ou j'en prendrai d'autres au prochain moulin que je retape. (ça ira certainement plus vite)

Là, j'en ai un peu marre, ça m'a pris plus de temps d'écrire le sujet que de refaire le moteur... :-/
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)
:chut:

Avatar du membre
Christophe44
Messages : 509
Enregistré le : 06 mars 2013, 12:23
Localisation : 44300 Nantes
Contact :

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Christophe44 » 18 mars 2013, 17:22

Pas de soucis, c'est déjà plus que complet comme ça, le client est juste exigeant :hehe:

Louis

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par Louis » 18 mars 2013, 18:55

Alors la, vraiment super ce tuto :merci:

Pour le cylindre dans le bain de lessive, tu confirme aucun souci pour le chrome du cylindre? Je suis bien tenté d'essayer!

Avatar du membre
JB88
Messages : 1174
Enregistré le : 10 mars 2013, 00:17
Localisation : 07100 ANNONAY

Re: Remise à neuf d'un moteur de mobylette de A à Z

Message par JB88 » 18 mars 2013, 18:58

Ça te prends combien de temps pour refaire un moulin comme ça ?
Mon dada ,c'est faire briller du métal.

Répondre

Retourner vers « Mécanique »