MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Les Motobécane des cinq continents
Répondre
jack177071
Référent technique Images & documentations
Messages : 522
Enregistré le : 18 sept. 2016, 11:54

MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par jack177071 » 24 sept. 2016, 00:53

Je faisais quelques recherches sur Motobécane et je parcourais le site myronmopeds qui parle des cyclomoteurs européens (mais pas que ..) qui ont été vendues aux USA dans les années 60 / 70 /80.
http://www.myronsmopeds.com/category/pa ... ane-parts/

Or je suis tombé sur le modèle 50V ROMP !!!! ??? quésako ??
Image oui bon c'est une 50V avec un gros feu rouge à l'arrière ..... à l'américaine
Image
Image à l'avant près du moteur sur le capot on voit l'autocollant ROMP....

Et là sur cette page on a l'explication: cette Motobécane destinée au marché US a été fabriquée par Paijifa Industrial Co à Taiwan .... certainement sous license
Image

Alors Paijifa une filiale du groupe indien Bajaj Auto Ltd fabrique sous license des scooters Piaggio .... et aussi des Motobécanes
Image
Image
Image
Alors il semblerait que ce modèle ROMP soit un cas unique, les autres modèles Motobécanes vendues aux USA étaient fabriquées en France (aux normes US) et importées
Image modèles 1976 (un merci à myronmopeds pour ces infos et ces docs)
Image modèles 1978
Image modèles 1979-81

Et il y à pire !!!! mais bon, c'est dans le domaine du vélo :| Shocked

Les gens qui actuellement vont aux USA sont étonnés de voir de nombreux vélos récents siglés MOTOBECANE 8|
L'explication n'est pas compliquée: lorsque YAMAHA a racheté Motobecane ils ont vite modifié le nom en MBK (plus moderne :/ ) et seule la fabrication des scooters les intéressaient. Donc ils ont vendus le nom MOTOBECANE (peut etre seulement pour les cycles et vélos ....) et donc une société Motobécane USA a été crée pour faire fabriquer (à Taiwan) et vendre (aux USA) des vélos ....
Image
Image un vélo américano-taiwanais ..
Image la plaque de cadre: il est marqué "France" pas "made in France" ..... "France" est devenu un label comme le label rouge pour les saucissons ...
Image quelques explications en anglais.
Image quelques explications en français

De l'art de dilapider un grand nom et par la même le nom "France" pour quelques dollars .... mais bon il n'y a pas besoin d'américains, de taiwanais ou de chinois pour faire ce massacre: RENAULT tout seul a su massacrer les noms Alpine ou Gordini en les mettant sur des Twingo .... Gordini :berk1:

pilote91
Messages : 895
Enregistré le : 15 mars 2013, 22:10
Localisation : Grigny 91350

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par pilote91 » 24 sept. 2016, 08:44

Pour Motobécane USA, l'explication est fausse. Et pour le "rachat de Motobécane par Yamaha", c'est tout aussi faux. On va commencer par ce dernier point.
Motobécane fait faillite au début de l'année 1983, après la démission de son PDG Mr Noblet qui jette l'éponge après que l'état refuse de lui venir en aide lorsqu'il présente un énième plan de redressement, la société étant devenue lourdement et endémiquement déficitaire. Les causes sont une chute du marché du cyclo depuis 75, une mauvaise gestion et un manque de vision total de Mr Noblet qui ne s’intéresse pas vraiment au deux-roues motorisé et donc ne comprend pas la clientèle ni le marché. Mais des repreneurs se présentent, conduits par Mr Maugendre, ex importateur Kawa injustement déssaisi de son importation par une société bien ingrate. Mr Maugendre, figure du milieu de la moto (également ex président du syndicat des importateurs de moto) a réuni des investisseurs, tant purement privés qu’institutionnels ou industriels fournisseurs de Motobécane et son plan de reprise de Motobécane est accepté. C'est cette nouvelle direction qui décide de changer le nom commercial en MBK, dérivé de l'indicatif telex (un genre d’ancêtre du fax basé sur des technologies analogiques) de Motobécane qui était MOTOBKN. Dans cette nouvelle équipe dirigeante, c'est Maugendre l’élément moteur et directeur. Mais parmi les actionnaires privés se sont infiltrées des sociétés en rapport étroit avec Yamaha, comme ses importateurs Français et Belge, mais aussi Sachs qui, à l'époque, appartient à Yamaha. MBK restera déficitaire malgré tous les efforts de Maugendre et les investisseurs institutionnels et les fournisseurs désirent finalement, en 1986, se désengager de MBK. C'est à se moment que Yamaha se présente en sauveur et obtient ainsi l'autorisation de racheter des parts suffisamment importantes pour prendre le contrôle de MBK. Et la firme de Hamamatsu rachètera la totalité des parts avant la fin de la décennie. Au passage, la motivation de cette emplete était une peur d'être un jour chassé du marché Français en raison d'un éventuel accroissement du protectionnisme envers les entreprises non communautaires, voire simplement étrangères, à l'instar de ce qui se pratiquait à l'époque en Italie ou en Espagne. Mais Yamaha voulait aussi un investissement intéressant et c'est l'usine du Rouvroy, encore très moderne pour un établissement Français pour l'époque qui a emporté la décision, associée à une relation commerciale réussie au début des années 80, Yamaha avait eu besoin de se procurer rapidement un certain nombre de vélos pour les revendre sous son nom, c'est Tobec qui avait décroché le marché et Yam avait été enchanté de la qualité de fabrication, mais aussi du sérieux avec lequel la Vieille Dame de Pantin avait exécuté son contrat.
Mais après sa prise de contrôle de Motobécane, Yamaha n'est jamais intervenu vis-à-vis de Motobécane-USA, et ne l'a en aucun cas vendu. C'aurait été tout bonnement impossible. En effet, Motobécane-USA est une entité sous juridiction américaine, créée un peu avant le milieu des années 70 pour gerer l'importation des cyclomoteurs Motobécane (et aussi un peu de vélos) aux USA, une soudaine mode pour les "mopeds" s'étant déclarée outre-atlantique. Et dans un premier temps, ça marche parfaitement, les Motobécane sont les cyclos les plus vendus aux USA, et on croit avoir trouvé l'Eldorado. Mais dès la deuxième année, on déchante. L'engouement pour les mopeds se dissipe, les acheteurs de Motobécane sont déçus du SAV (aucun réseau commercial sérieux n'a été monté et aucun accord n'a été passé avec un réseau déjà existant), du coup les ventes s'effondrent et de plus des variations de taux de change font perdre des sommes importantes. Motobécane se désengagera vite, les stocks restants de machines neuves seront rapatriés en France pour y être revendus (avec des couts en plus car après avoir été mis aux normes américaines, il a fallu les mettre aux normes Françaises) et Motobécane refourguera en vitesse la structure Motobécane-USA à qui en veut.
Donc Motobécane-USA n'appartenait déjà plus depuis un bail à Tobec lors de la faillite de 83 et Yamaha n'a donc jamais pu être en charge de cette affaire. Affaire qui a donc évolué en importation de vélos depuis la noichie, mais aussi en vente de remorques pour vélos destinées à contenir des chiards en bas age pour les emmener en balade et de poussettes (toujours pour contenir les mêmes) capables de supporter un usage sévère puisque la clientèle visée est les jeunes parents qui se baladent en patins à roulettes façon sportifs en poussant leurs rejetons. Marché de niche mais sans doute rémunérateur, surtout si les couts de production sont bas, genre fabrication outre-pacifique... :gateu:

Avatar du membre
TobecManiA
Messages : 1854
Enregistré le : 04 avr. 2013, 19:05
Localisation : Vignoble Nantais

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par TobecManiA » 24 sept. 2016, 09:00

Pilote91 le gardien du temple,
Comme d'hab, merci pour ce savoir encyclopédique.

jack177071
Référent technique Images & documentations
Messages : 522
Enregistré le : 18 sept. 2016, 11:54

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par jack177071 » 24 sept. 2016, 09:52

Bonjour,

oui c'est vrai, dans les faits et d'après le calendrier, Yamaha n'est pas "officiellement" responsable de cette réorganisation mais on ne peut pas s'empécher de penser qu'ils pouvaient déjà etre en phase d'études préliminaires voire de discussions depuis 1983 ou 84 et que comme souvent dans ces cas là le futur repreneur décide (ou met cela en balance pour la reprise) des élagages (vente ou suppression de branches) et tout cela dans le cadre d'un dépôt de bilan payé comme souvent par le contribuable.
Si cela avait intéressé Yamaha "d'acheter" le nom Motobecane pour finaliser la reprise cela aurait été fait.
On me fera pas croire que Yamaha décide sa stratégie industrielle en France sur une opportunité en 1986 en se disant "tiens il y a MBK qui est en difficulté .... et si on les reprenait ????"
Pour l'avoir vécu moi-même (filiale de Philips 5500 employés en 1988 revendue à Thomson en 1990 qui la découpe en petits bouts, garde ce qui l'intéresse, essaime le reste en finançant (un peu) des repreneurs qui n'avaient pas le choix s'ils voulaient continuer à rester sous traitants de Thomson/Thalès. Liquidation de ces branches essaimées au bout de 5 ans (certainement le "contrat" Thalès" qui imposait ce minimum !!). Et donc en moins de 7/8 ans un groupe de 5500 personnes a été nettoyé/dépecé sans aucun reportage aux JT nationaux .... Et tout cela piloté par le "repreneur providentiel" ....

Donc on va dire que Yamaha a les mains propres .....

pilote91
Messages : 895
Enregistré le : 15 mars 2013, 22:10
Localisation : Grigny 91350

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par pilote91 » 24 sept. 2016, 12:16

Si Yamaha était entré dans le capital de MBK en 1983 mais de manière à ne pas apparaitre directement, c'est qu'ils avaient effectivement une arrière-pensée. Mais ce qui les intéressait était de pouvoir toujours rester sur le marché Français, très important pour eux (et symbolique car ils y étaient déjà numéro un devant Honda alors qu'ils sont numéro deux pour l'europe, et le monde d'ailleurs), le reste étant plus accessoire. C'était une politique à long terme car en 1983, Yamaha, secoué financièrement par une "guerre" féroce avec Honda, qui a d'ailleurs mis les deux entreprises en péril, financièrement parlant, sortant de nouveaux modèles de manière quasi continue avant que les actionnaires ne les calme (un PDG d'une des deux firmes a même été viré à cause de ça) était de toute façon dans l'impossibilité de racheter Motobécane ou MBK. Mais comme je l'ai écrit plus tôt, le cas de Motobécane-USA était déjà réglé depuis 76 ou 77, à une époque où Motobécane était encore indépendant et où il n'y avait aucune espèce de relation entre la Vieille dame de Pantin et Yam. Et de toute façon, entre ces deux périodes, Dassault avait pris le contrôle de Tobec vers la charnière 79/80, en rachetant les actions que Renault avait eu dans Tobec mais aussi ce qui était sur le marché (Motobécane était coté en bourse et aurait fait partie du CAC40 si ce dernier avait déjà existé) et peut-être aussi ce que pijot avait acheté entre fin 74 et fin 76, une tentative de prendre le contrôle de Tobec qui avait été arrêtée par une manœuvre boursière d'augmentation de capital réservée à Motoconfort, la marque commerciale Motoconfort disparaissant à cette occasion alors que la société existait toujours. Le but de l’opération étant de redonner le pouvoir aux actionnaires historiques, qui contrôlaient bien mieux Motoconfort que Motobécane.
Dassault semblait avoir de grands projets pour Tobec, mais la victoire de Mitterrand en 1981 l'a incité à se recentrer sur un combat politique contre la gauche (il était déjà député de droite depuis un bail, mais pas extrêmement investi dans cette activité avant 81) et il a à ce moment littéralement bradé ses action Motobécane, en les remettant toutes sur le marché d'un seul coup, ce qui a provoqué immédiatement la chute du cours. Il aurait donc été absolument impossible à Yamaha de négocier quoi que ce soit avec Tobec avant juin ou juillet 81, donc toujours bien trop tard pour avoir la moindre influence sur Motobécane-USA, revendu peu ou prou cinq ans avant. :gateu:

kev10689
Messages : 86
Enregistré le : 15 mars 2016, 08:44
Localisation : Moulins, allier.

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par kev10689 » 24 sept. 2016, 13:08

Merci pour ces superbes explications :super:
Mes potes se foutent de moi,, j'aime que les vieux truc soi disant !!

Kévin

jack177071
Référent technique Images & documentations
Messages : 522
Enregistré le : 18 sept. 2016, 11:54

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par jack177071 » 24 sept. 2016, 16:10

bon on peut épiloguer longtemps sur le qui, quand, pourquoi et comment de la reprise de Motobécane .... euh non MBK par Yamaha et les restructurations qui en ont découlé :/
De toute façon ces transactions ont du faire intervenir des pouvoirs politiques (Dassault, la gauche selon tes explications) bref certainement bien au dessus de ce que l'on sait officiellement.

Mon propos avant tout était la fabrication sous license d'une Motobécane à Taiwan pour Motobécane USA en 1981 .....

Avatar du membre
bentou
Administrateur du forum
Messages : 4873
Enregistré le : 07 mars 2013, 23:04
Localisation : Hauts de seine
Contact :

Re: MOTOBECANE ROMP .... des françaises fabriquées à Taiwan pour les USA !!!

Message par bentou » 24 sept. 2016, 18:29

on peut raconter ce qu'on veut, seul la réalité de la situation restera.

quand à la vente à le découpe, on ne peut se réjouir que d'une chose, c'est ce que Mahindra fait à pijô de nos jours.
Spécialitées : 40V, N40T, 50V, D55, Mobyx X7.
125 Std, L, LT, LT1, LT3, Coupe, PTT, Armée, SàG.
350/3.


Ma vie, mon œuvre, Tome 1.

Répondre

Retourner vers « Les productions étrangères »